Marché obligataire : comprendre les rendements et les risques
28 Feb 2019

Marché obligataire : comprendre les rendements et les risques

Développement de carrière

Lorsqu'un particulier ou une entreprise investit dans des fonds obligataires, c'est pour la simple raison que le marché des obligations est l'un des plus rentables du marché financier. Toutefois, cette forte rentabilité a une contrepartie : il s'agit des risques. Profiter des rendements d'un placement sur ce marché, c'est courir plusieurs risques. Un aperçu des rendements et des risques vous permettra de prendre la mesure des singularités du marché obligataire.

Les rendements

Lorsqu'une obligation est émise, elle est proposée à un prix. Une fois qu'elle est cotée en bourse, sa valeur fluctue en fonction des variations du marché, soit à la hausse, soit à la baisse. Ce qui fait que la valeur d'une obligation est rarement de 100%. Toutefois, quelles que soient les fluctuations, le coupon reste généralement à un pourcentage fixe. Il ne peut être indexé ni en cas de baisse ni en cas de hausse .

Ainsi, si la valeur de l'obligation augmente par rapport à son prix de vente alors que le taux du coupon n'a pas augmenté, le rendement de votre investissement chute. C'est comme si vous gagnez moins que ce que vous devriez.

Par contre, lorsque la valeur de l'obligation baisse en dessous du prix de vente, vous gagnez plus, puisque le coupon est calculé sur la base du prix normal. Votre rendement est donc meilleur.

Les risques

Sur le marché des obligations, tout investisseur aura à faire face à 6 risques majeurs à savoir : le risque de taux, le risque d'inflation, le risque de crédit, le risque de liquidité, le risque de change et le risque d'inflation.

Le risque de taux

Pour que le taux d'intérêt ait la même valeur en cas de fluctuation, le prix de l'obligation va soit augmenter soit baisser. Le but est de permettre au rendement de s'ajuster aux taux en vigueur. Ce qui, en cas de fluctuation à la hausse, ne vous permet pas de profiter de la hausse du taux.

Le risque d'inflation

Si vous n'optez pas pour des obligations à taux invariable ou non indexé, vous courrez le risque de voir baisser la valeur de votre obligation en cas d'inflation du taux d'intérêt.

Le risque de crédit

Ce risque est encouru lorsqu'une augmentation du rendement est exigée par les investisseurs aux entreprises émettrices en cas de dégradation d'un secteur ou d'augmentation de la dette de l'entreprise. Ce qui entraîne généralement la baisse de la valeur de l'obligation.

Le risque de liquidité

Lorsque le marché des obligations sur lequel vous vous positionnez n'est pas assez liquide, vous risquez d'avoir des difficultés à revendre vos obligations contre de la liquidité et au prix souhaité.

Le risque de change

Vu que le rendement d'une obligation est évalué dans la devise dans laquelle elle a été achetée, vous courez le risque d'être moins que ce que vous avez investi si à l'échéance de l'obligation, la devise est faible.

Le risque de faillite

Si le rating permet d'évaluer le niveau de solvabilité des entreprises émettrices d'obligations, cela ne met pas toujours les investisseurs à l'abri du risque d'insolvabilité. Celui-ci est généralement la conséquence de la faillite de l'entreprise émettrice.

Comment évaluer les rendements et les risques?

La seule façon fiable de prendre en compte tous les risques afin de ne pas altérer votre rendement est de vous référer à une entreprise de gestion obligataire comme Sunny AM. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.sunny-am.money

Sunny AM fait partie des entreprises dont le principal objectif est de proposer des montages financiers limitant au maximum les risques dans le but d'optimiser les rendements des investisseurs.