Psychologie
Harcèlement scolaire : quelques conseils psychologiques pour l’enfant victime

Harcèlement scolaire : quelques conseils psychologiques pour l’enfant victime

De nombreux enfants en milieu scolaire font face au quotidien à différents types de harcèlements. Si ces cas ne sont pas pris en charge rapidement, ils peuvent nuire à la santé psychologique de l’enfant qui en est victime. Si un enfant est victime de harcèlement scolaire, l’accompagnement et les conseils d’un psychologue pour enfants peuvent être d’une grande utilité.

Le harcèlement scolaire par définition

On parle de harcèlement scolaire lorsqu’un enfant est victime d’actes physiques ou verbaux à répétition et qui impactent sa santé mentale et/ou physique. Ces actes néfastes sont perpétrés en milieu scolaire et par des camarades de classe de la victime ou par des élèves qui sont dans le même établissement qu’elle. Dans ce cas, l’élève victime est perçu comme un bouc émissaire. Il peut subir des humiliations physiques ou verbales de la part de ses harceleurs, mais aussi des menaces en tout genre, des moqueries, des rumeurs, des blessures corporelles, des actes de rackets, etc. Face à ce type de harcèlement, le psychologue pour enfants ainsi que les parents et les professeurs doivent aider l’enfant vulnérable à se protéger.

Repérer les indicateurs de mal-être chez un enfant victime de harcèlement

En général, un enfant victime de harcèlement en milieu scolaire est réservé et ne parle pas de son mal-être aux adultes. Pour pouvoir aider un enfant souffrant de harcèlement, les adultes doivent d’abord être capables de détecter les signes révélant qu’un enfant est victime de harcèlement. Sachez que souvent, la victime parle peu à l’école, mais également à la maison. Elle veut aussi rester constamment seule. Arrivée à la maison, elle ne veut pas en sortir. Il faut aussi noter qu’un enfant victime de harcèlement va montrer des signes d’irritation et de nervosité à chaque fois qu’on lui fait une remarque. Il va également avoir des comportements provocants et un grand manque de confiance en soi. Si l’enfant change de comportement du jour au lendemain et est de plus en plus de mauvaise humeur, cela peut également être signe qu’il est victime de harcèlement.

Comment prévenir et résoudre ce type de harcèlement ?

Pour éviter ce genre d’actes en milieu scolaire, il est du rôle des enseignants et/ou du psychologue scolaire de faire connaitre à tout le monde le droit des enfants et de leur apprendre des valeurs comme la tolérance envers autrui, le respect mutuel et de l’intimité, etc. Il faut aussi faire part des interdits surtout concernant la violence et les dangers de certains types de communication (communication violente, internet et les réseaux sociaux, etc.). Il faut également encourager les enfants à communiquer, à avoir de l’estime de soi et une confiance en soi, mais aussi à s’affirmer, à gérer leurs émotions, etc. Pour l’enfant victime de harcèlement, un accompagnement par un psychologue scolaire ou pour enfants est indispensable. Cependant, l’aide et le soutien ne doivent pas être forcés. L’enfant doit prendre la décision par lui-même.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *